Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Leur histoire, leur réussite
Image Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

L'égalité représente l'une des principales luttes du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation fondée par Antoinette Fouque (Se rendre sur le profil Elle) durant le bicentenaire de la révolution française. A Strasbourg, Antoinette Fouque assure la vice-présidence de la commission des droits de la femme.

Cette grande dame meurt en 2014. Elle aura reçu les plus prestigieuses distinctions du pays. Lors d'une manifestation du Mouvement de libération des femmes à Paris, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Antoinette Fouque a fondé l’Observatoire de la Misogynie et le Collège de Féminologie.

Théoricienne et auteure

Antoinette Fouque détaillece qu'elle appelle la féminologie au fil de trois ouvrages. La théoricienne se différencie de Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe". La lutte de cette féministe n'a rien à voir avec un militantisme féminin pur et dur, elle revendique son attachement à la maternité. Antoinette Fouque trouve le nom "féminologie", puisqu'elle déteste les "-isme" qui, selon elle, renvoient à une idéologie.

Antoinette Fouque, de l’enseignement à la psychanalyse

Parallèlement à sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque est critique littéraire pour plusieurs sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une troisième. Vous ne l'ignoriez peut-être pas, mais c’est elle qui a fondé le cercle appelé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF. C’est au début des années 70 qu’Antoinette Fouque s'associe à une UV clandestine au sujet de la sexualité de la femme avec Luce Irigaray, psychanaliste féministe.